Banner-FALL-Festival-TARA

Jour 7 ~ amener le festival dans notre vie quotidienne

un festival qui ne finit jamais

Avec les deux dernières séances de retraite ce matin, le Festival international d'automne 2021 touche à sa fin. Il est maintenant temps d'intégrer tous ces merveilleux enseignements et méditations dans notre vie quotidienne. Comme Guèn-la l'a dit, de retourner dans nos centres et de continuer notre étude et notre pratique, mais surtout, de continuer à partager ce précieux dharma avec notre communauté locale en aidant au travail de notre centre. Parce que nous portons l'expérience du festival dans nos cœurs et que nous la partageons avec d'autres dans notre vie quotidienne, en vérité ce festival ne prendra jamais fin.

podcast du festival

Cutting through ignorance and its imprints

Gen-la Dekyong
Gen-la Dekyong
Cutting through ignorance and its imprints
/

Abandoning dualistic appearance

plus bienveillant que bouddha shakyamouni

remerciements chaleureux

Du plus profond de nos cœurs, nous remercions Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso Rinpotché pour ce précieux festival et pour tout ce que vous apportez aux êtres fortunées de ce monde.

Nous remercions profondément Guèn-la Dékyong pour la profonde transmission de pouvoir et les enseignements. Et à Guèn Rabtèn et Guèn Chodor pour les méditations et la retraite très inspirantes.

Merci à tous ceux qui ont travaillé dur pour rendre ce festival possible, en particulier tous les administrateurs techniques et les traducteurs du monde entier qui ont travaillé sans relâche, 24 heures sur 24, pour que le festival se déroule sans problème et à temps pour les personnes situées dans les différents fuseaux horaires.

Et un immense merci aux près de 3 500 personnes qui ont participé, qu'elles soient réunies dans les centres ou chez elles, et à ceux qui ont apporté de si belles contributions aux journaux du festival.

Nous nous réjouissons de pouvoir tous nous retrouver en personne lors du Festival international du printemps 2022 à Málaga. Quel événement extraordinaire ce sera ! Restez à jour sur le site Web du Festival de printemps.

vidéos

extrait d'enseignement

Tous les phénomènes ne sont que la simple vacuité qui apparaît

communauté mondiale

la famille kadampa internationale en ligne

Merci pour toutes vos merveilleuses contributions. Les témoignages pour cette section sont maintenant fermées. Rendez-vous pour le Festival de printemps 2022.

RÉCITS VIDÉO

Instantanés du festival

Nouvelle statue de Djé Tsongkhapa au CRIK Tara

Prendre plaisir au festival dans le monde entier

expériences

PARTAGÉES

Utilisez les boutons en bas de page ou faites glisser pour en savoir plus

UNE DOUCE CONFIANCE EN SOI ISSUE DE LA SAGESSE Ces jours-ci, je me suis surpris à penser : " Combien de temps est-ce que je passe réellement avec mon gourou déité dans mon cœur ? ". C'est alors qu'une série de compréhensions se sont formées dans mon esprit : la voie qui mène au paradis dépend d'un esprit heureux au moment de la mort, qui dépend d'un esprit heureux tout au long de notre vie, qui dépend de maintenir un esprit d'instant en instant libre de perturbations mentales, qui.... Tant de choses à faire ! Puis, " semblable à un éclair ", j'ai réalisé que je ne devais faire qu'une seule chose - tout rassembler en une seule.  Je dois m'en remettre à la présence bénie de Guéshé-la qui apparaît sous l'aspect d'Arya Tara dans mon cœur, au lieu d'essayer de me fier à d'autres habiletés que je pourrais avoir ou non. Avec cela, la confiance en soi commence à augmenter. Notre esprit devient plus léger et le moi que nous voyons habituellement commence à s'estomper. Nous commençons à laisser tout le désespoir derrière nous - tous les lourds bagages crées par notre ignorance, et auxquels nous croyons et que nous maintenons. La confiance en soi, qui découle de l'esprit de félécité de mon gourou déité, inséparable de la vacuité. Pas d'habiletés. Pas de lourdeur.  Juste une douce confiance en soi qui découle de la sagesse, d'un soi qui est simple nom. Et cette confiance en soi est renforcée par la précieuse réalisation de Gourou Tara : son accomplissement parfait de l'échange de soi avec les autres. Et comme Guèn-la l'a dit pendant les enseignements : la pratique de prosternations fait également référence à exprimer du respect envers tous les êtres vivants. Donc, sur cette base, qui suis-je ? Je suis une goutte-esprit, guidée sur la voie qui mène au paradis. Plus léger, parce que libéré du fardeau de la préoccupation de soi et de la saisie du soi. Plus heureux, parce que la destination est le cœur du Gourou déité, la maison de tous les êtres mères sensibles. KADAM ANTONIO, PORTUGAL
Tara 3_motifs_flower