Banner-FALL-Festival-TARA

Jour 2 ~ Festival d'automne 2021

Un banquet de délices

C'est merveilleux ! Hier soir, près de 3 500 personnes du monde entier se sont réunies virtuellement pour écouter l'enseignement d'ouverture du Festival d'automne 2021 de Guèn-la Kelsang Dékyong.

Guèn-la a expliqué qu'elle allait enseigner une pratique très rare basée sur le commentaire donné par Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso Rinpotché en 1997. Des enseignements qu'elle a décrits comme un " banquet de délices ".

Aujourd'hui, il y aura deux méditations du matin et ensuite, dans l'après-midi, Guèn-la accordera la transmission des bénédictions de Bouddha Tara Verte. Quelle chance nous avons !

podcast du festival

A path we create

Gen-la Dekyong
Gen-la Dekyong
A path we create
/

Creating our own path to liberation

la voie de la libération

Guèn-la a débuté le festival par un enseignement extraordinaire sur les bases de la voie de la libération, expliquant que la libération est la cessation complète de la souffrance et de ses causes, nos perturbations mentales.

Suivant les enseignements de Vénérable Guéshé-la, elle a expliqué qu'il y a six bases pour accomplir la voie de la libération, présentant les trois premières dans l'enseignement d'ouverture :

  1. Comprendre les formes - en particulier comment surmonter notre désir incontrôlé envers les objets des sens.
  2. Comprendre l'esprit primaire - en particulier comment la compréhension de la clarté, qui est la nature de l'esprit, conduit à la compréhension des vies passées et futures.
  3. Comprendre les facteurs mentaux - en particulier comment l'esprit impute tout.

L'explication de la troisième, a-t-elle dit, se poursuivra aujourd'hui lors de la transmission des bénédictions. Nous avons hâte !

vidéos

extrait d'enseignement

La libération définitive de la souffrance peut être trouvée

vidéo du jour

Il n'y a pas d'homme ni de femme

vidéo de centre

CMK Barcelone

communauté mondiale

la famille kadampa internationale en ligne

Si vous souhaitez contribuer par un récit vidéo, un récit photo, un instantané ou une réflexion, veuillez envoyer un e-mail à share@kadampafestivals.org.

photo-récits

Steven, États-Unis

steven

Après avoir perdu ma mère au début de l'année, j'ai passé beaucoup de temps à m'en remettre à ma mère spirituelle, Arya Tara. Le pouvoir des bénédictions de Tara et le confort que je ressens en sa présence m'ont aidée à faire face à cette perte. J'ai hâte de recevoir la transmission des bénédictions de Tara et de recevoir des enseignements sur le powa de Tara afin que, lorsque mon heure sera venue, je puisse m'assurer que ce sera vers le pays pur de Potala.

Laura, colombie

laura

Nous pouvons ne pas croire que nous ou nos amis pouvons mourir aujourd'hui. Mais Guéshé-la nous enseigne avec bonté à garder dans notre cœur la possibilité que nous puissions mourir. Ce monde n'est pas notre maison, c'est donc un tel plaisir d'avoir l'opportunité sans précédent de s'entraîner à la Voie qui mène au Paradis lors de ce festival.

Monika, Allemagne

monika

Je suis si heureuse de recevoir la transmission des bénédictions d'Arya Tara. En ces temps impurs, tout le monde devrait vraiment la recevoir.

Laura, allemagne

WhatsApp Image 2021-10-19 at 08.45.55

Je me sens très privilégiée d'avoir l'opportunité d'assister au Festival d'automne 2021 et de recevoir la transmission des bénédictions de Tara Verte, la Fulgurante. Je sens qu'il s'agit d'une pratique très spéciale que nous découvrirons au cours de ce festival, afin de maximiser nos chances d'aller dans un pays pur.

Marx, Brésil

IMG_20211022_212348903

Nectar, nectar, nectar ! Merci Vénérable Guéshé-la. Puissent tous les êtres vivants avoir la même opportunité que moi.

aperçus vidéo

Le CMK Tharpaland se prépare à la transmission des bénédictions

Instantanés autour du monde

expériences

PARTAGÉES

Utilisez les boutons en bas de page ou faites glisser pour en savoir plus

CE MONDE N'EST PAS MA MAISON Jour après jour, nous entendons des histoires de personnes confrontées à la mort et nous pensons à tort que c'est quelque chose qui ne nous arrivera pas dans un avenir proche. De plus, lorsqu'un de nos amis ou un membre de notre famille est confronté à la mort, il se peut que nous ne sachions pas comment faire face à la perte et comment entraîner notre esprit à l'acceptation, à la résilience et surtout à la sagesse. Nous pouvons ne pas croire que nous, nos amis ou nos parents peuvent mourir aujourd'hui. Mais Guéshé-la nous enseigne avec bienveillance à garder dans notre cœur la possibilité que nous puissions mourir. Par conséquent, ce monde n'est pas notre maison. En gardant cela à l'esprit, c'est un tel plaisir d'avoir l'opportunité sans précédent de s'entraîner à La Voie qui mène au Paradis, la pratique du transfert de conscience (powa) d'Arya Tara pendant ce festival. En nous entraînant à cette pratique spéciale, nous serons en mesure de nous aider et d'aider les autres au moment de la mort en nous connectant au cœur du gourou Arya Tara. Tout au long de cette pratique, nous développerons la capacité de réunir les meilleures conditions pour faire mûrir nos graines vertueuses au moment de notre mort et nous connecterons à notre véritable potentiel, qui est pur et extraordinaire. LAURA, COLOMBIE
JE ME LIBÈRE ! La voie qui mène au paradis commence lorsque nous nous reconnaissons comme un voyageur. Quand nous comprenons que notre maison n'est pas ici, parce qu'il n'y a pas de véritable maison en dehors de notre esprit. Lorsque nous commençons à demeurer dans le Pays Pur du Lamrim. Dans nos vies bien remplies, nous avons tellement de distractions qui nous font oublier cette vue pure, la vue pure que Bouddha vivant nous enseigne avec compassion encore et encore. Mais lorsque nous nous rendons au Festival international de la NKT, c'est comme si nous séjournions réellement dans un pays pur - le Pays Pur du Lamrim. Nous nous souvenons à nouveau de ce que nous sommes réellement : des êtres fortunés qui, grâce aux bénédictions du guide spirituel, peuvent se souvenir des vues correctes - la cause même de nos souffrances sont nos perturbations mentales, et non nos conditions extérieures, notre corps est forme et, de ce fait, il cesse, mais notre esprit n'est pas forme et, de ce fait, il ne cesse jamais. Sur cette base, nous pouvons suivre la vérité : les vies futures existent, et elles arrivent ! Et alors, une certaine magie se produit. J'ai l'impression que pendant l'enseignement, j'écoute les précieux mots du dharma de Vénérable Guéshé-la à travers Guèn-la Dékyong : " Bouddha [vivant] nous libère en fait ", comme le dit Vénérable lui-même dans Un Bouddhisme moderne. Je peux ressentir cette sensation d'un certain niveau de libération - je me libère, je me libère ! C'est tellement inspirant, ce sentiment, parce que c'est déjà la voie intérieure qui nous conduit à la véritable libération. Je sens que les cordages qui lient ma forme humaine semblable à un bateau à ce monde impur sont en train d'être relâchés, et alors je peux traverser ce grand océan de vie impure jusqu'au Pays Pur dans le cœur de Mère Tara. Et tout cela a commencé parce que je me suis joint à ce Festival international d'automne 2021 de la NKT, et à travers lui, j'ai le goût d'écouter les paroles bénies de Vénérable Guéshé-la, et de demeurer dans le Pays Pur du Lamrim. KADAM ANTONIO, PORTUGAL
Tara 3_motifs_flower