Un vaste océan de bonne fortune

Nos nouvelles récentes concernant l’ouverture des temples urbains de Malaga et d’Atlanta, et les progrès remarquables réalisés sur le nouveau temple en Arizona, illustrent parfaitement la vision et le dévouement de Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso Rinpoché à apporter le bouddhisme kadampa moderne aux gens dans le monde en construisant des temples où ils vivent et travaillent.

Vénérable Guéshé-la souhaite construire de tels temples dans toutes les villes du monde. Cette vision compatissante est un vaste océan de bonne fortune créé au profit de la présente génération et de toutes les générations futures.

Faire partie de la vision

Sur le plan pratique, tous ces développements auspicieux sont supervisés par le Projet international des temples (PIT), une organisation caritative mondiale inaugurée par le Vénérable Guéshé-la à cette fin.

Chaque année en octobre, nous avons une occasion spéciale de soutenir le travail dU PTI en contribuant une journée de salaire au projet dans le cadre de l’événement Travailler un jour pour la paix dans le monde. C’est ainsi que notre mérite fait partie de ce vaste océan de bonne fortune.

Cette année l’événement a lieu le 19 octobre, c’est donc le bon moment maintenant, pour commencer à planifier une contribution.
Il n’y a rien de plus simple, il suffit de visiter le site Web sécurisé de workadayforworldpeace.org et de faire votre contribution en ligne.

Comment la puissance de notre offrande augmente

Si nous donnons à un Centre du Dharma, il y aura une grande signification et le mérite augmentera aussi longtemps que le Centre existera. Au fur et à mesure que le Centre grandit et s’épanouit, apportant le bonheur à de plus en plus de gens, la puissance de notre offrande augmentera.

Alors dans quelle mesure notre contribution sera-t-elle plus puissante si elle est consacrée au développement d’innombrables centres à travers le monde, aujourd’hui et à l’avenir, grâce au succès du Projet international des temples ?

Si nous avons une petite quantité d’eau et que nous essayons de la préserver par nous-mêmes, elle finira par s’évaporer ; mais si nous la déversons dans un océan, elle restera aussi longtemps que l’océan demeurera.

Visitez le site workadayforworldpeace.org