Le bouddhisme kadampa

Le site officiel de la Nouvelle Tradition Kadampa
- l'Union Internationale du Bouddhisme Kadampa
Fondateur: Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso

La méditation assise

Quand nous pratiquons la méditation, il est important d’avoir un siège confortable et une bonne posture.

L’aspect le plus important de la posture c’est de garder le dos droit. Pour nous y aider, si nous sommes assis sur un coussin, nous nous assurons que l’arrière du coussin est légèrement plus élevé que l’avant, afin que notre bassin soit légèrement incliné vers l’avant.

Au début, il n’est pas nécessaire de s’asseoir les jambes croisées, mais c’est une bonne idée que de s’habituer à s’asseoir dans la posture de Bouddha Vairotchana. Si nous ne pouvons pas garder cette position, choisissons celle qui sera la plus proche possible de celle-ci, tout en restant confortable.

Voici les sept points de la posture de Vairotchana :

1 Les jambes sont croisées dans la posture-vajra. Cela nous aide à diminuer les pensées et les sentiments d’attachement désirant

2 La main droite est posée dans la main gauche, les paumes tournées vers le haut, les bouts des deux pouces tout juste relevés, se touchant légèrement. Les mains sont placées environ quatre largeurs de doigt au-dessous du nombril. Cela nous aide à développer une bonne concentration. La main droite symbolise la méthode et la gauche la sagesse – les deux ensemble symbolisent l’union de la méthode et de la sagesse. Les deux pouces situés au niveau du nombril symbolisent le flamboiement du feu intérieur

3 Le dos est droit, sans être tendu. Cela nous aide à développer et à maintenir un esprit clair, et permet aux vents d’énergie subtile de circuler librement

4 Les lèvres et les dents sont dans leur position habituelle, mais la langue touche l’arrière des dents supérieures. Cela empêche une salivation excessive et évite aussi que notre bouche ne devienne trop sèche

5 La tête est un peu inclinée vers l’avant, avec le menton légèrement rentré de façon à ce que les yeux soient dirigés vers le bas. Cela aide à empêcher l’excitation mentale

6 Les yeux ne sont ni grand ouverts, ni complètement fermés, mais restent à moitié ouverts et regardent vers le bas dans le prolongement de l’arête du nez. Si nos yeux sont grand ouverts, nous serons probablement sujets à l’excitation mentale et s’ils sont fermés, à l’engourdissement mental

7 Les épaules sont au même niveau et les coudes légèrement éloignés du corps, afin de permettre à l’air de circuler

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus

Comment méditer
La retraite de méditation
Un programme de méditation
La pratique de la méditation
La préparation à la méditation
La méditation assise
La pensée bouddhiste
La vérité ultime, la vacuité
La bodhitchitta
La compassion
Le renoncement
Le karma
Qui est Bouddha?
Les enseignements de Bouddha
Bouddha atteint l’illumination
Bouddha s’ordonne moine
Bouddha - témoin de la souffrance
La naissance de Bouddha
Plus
Glossaire de termes bouddhistes
L’art bouddhiste
Le tantra
Livres sur le tantra
Maîtres tantriques
Attachement et tantra
Les quatre classes de tantra
Les quatre puretés absolues
Le dharma
Les livres sur le dharma
Les centres du dharma
La pratique du dharma
La roue du dharma
Le bouddhadharma