Le bouddhisme kadampa

Le site officiel de la Nouvelle Tradition Kadampa
- l'Union Internationale du Bouddhisme Kadampa
Fondateur: Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso

Les objets de méditation

En général, n’importe quel objet vertueux peut être utilisé comme objet de méditation.

Si nous constatons que notre esprit devient paisible et plus vertueux en se familiarisant avec un certain objet, c’est le signe que pour nous cet objet est vertueux. Si c’est le contraire qui se passe, c’est que pour nous l’objet est non vertueux. De nombreux objets sont neutres et n’ont pas un effet positif ou négatif particulier sur notre esprit.

Il existe beaucoup d’objets de méditation vertueux différents, mais ceux qui ont le plus de sens sont les objets des vingt et une méditations, depuis la méditation sur la pratique de s’en remettre à un guide spirituel jusqu’à la méditation sur la vacuité, la nature ultime des phénomènes. Vous trouverez toutes les explications dans Le manuel de méditation.

C’est en s’en remettant à un guide spirituel qualifié que nous ouvrons la porte à la pratique du dharma. Grâce aux bénédictions de notre guide spirituel, nous faisons naître la foi et la confiance en notre pratique et nous atteignons facilement toutes les réalisations des étapes de la voie. C’est pourquoi il est nécessaire de méditer sur la pratique de s’en remettre à un guide spirituel.

Il est important de méditer sur notre précieuse vie humaine afin de réaliser que nous avons maintenant cette opportunité exceptionnelle de pratiquer le dharma. Si nous apprécions le grand potentiel de cette vie, nous ne la gaspillerons pas dans des activités dénuées de sens.

Il est important de méditer sur la mort et l’impermanence afin de surmonter la tendance à remettre à plus tard et de nous assurer de la pureté de notre pratique en surmontant notre préoccupation pour les intérêts mondains. Il n’est pas très difficile d’atteindre des réalisations si nous pratiquons le dharma avec pureté.

En méditant sur le danger de la renaissance inférieure, en prenant refuge avec sincérité, en évitant ce qui est non vertueux et en pratiquant ce qui est vertueux, nous nous protégeons contre les renaissances inférieures et nous nous assurons d’obtenir, vie après vie, une précieuse renaissance humaine dotée de toutes les conditions favorables à la pratique du dharma.

Il est important de méditer sur les souffrances des humains et des dieux afin de développer le désir spontané d’atteindre la libération permanente ou nirvana. Ce désir, appelé « renoncement », nous encourage fortement à accomplir les pratiques des voies spirituelles, qui sont les méthodes mêmes qui nous permettent d’atteindre la pleine libération.

Il est important de méditer sur l’amour, la compassion et la bodhitchitta afin de pouvoir surmonter l’auto-préoccupation et de développer et maintenir un bon cœur à l’égard de tous les êtres vivants.

Avec ce bon cœur, nous méditons sur le calme stable et la vue supérieure afin de pouvoir éradiquer notre ignorance et devenir finalement un bouddha par l’abandon des deux types d’obstructions.

Introduction

Pour en savoir plus

Comment méditer
La retraite de méditation
Un programme de méditation
La pratique de la méditation
La préparation à la méditation
La méditation assise
La pensée bouddhiste
La vérité ultime, la vacuité
La bodhitchitta
La compassion
Le renoncement
Le karma
Qui est Bouddha?
Les enseignements de Bouddha
Bouddha atteint l’illumination
Bouddha s’ordonne moine
Bouddha - témoin de la souffrance
La naissance de Bouddha
Plus
Glossaire de termes bouddhistes
L’art bouddhiste
Le tantra
Livres sur le tantra
Maîtres tantriques
Attachement et tantra
Les quatre classes de tantra
Les quatre puretés absolues
Le dharma
Les livres sur le dharma
Les centres du dharma
La pratique du dharma
La roue du dharma
Le bouddhadharma