Le bouddhisme kadampa

Le site officiel de la Nouvelle Tradition Kadampa
- l'Union Internationale du Bouddhisme Kadampa
Fondateur: Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso

Qu’est-ce que l’esprit ?

Extrait du livre Transformez votre vie de Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso.

Certaines personnes pensent que l’esprit est le cerveau ou bien une autre partie ou fonction du corps, mais c’est une erreur. Le cerveau est un objet physique, on peut le voir avec les yeux, le photographier ou l’opérer en chirurgie.

L’esprit, par contre, n’est pas un objet physique. On ne peut pas le voir avec les yeux, ni le photographier, ni le réparer par la chirurgie. Par conséquent, le cerveau n’est pas l’esprit, mais simplement une partie du corps.

Il n’y a rien dans le corps qui puisse être identifié comme étant notre esprit, parce que notre corps et notre esprit sont des entités différentes. Parfois, par exemple lorsque notre corps est détendu et immobile, notre esprit peut être très agité, sautant d’un objet à l’autre. Cela indique que notre corps et notre esprit ne sont pas la même entité.

Dans les écritures bouddhistes, notre corps est comparé à une auberge et notre esprit à un hôte qui y séjourne. Lorsque nous mourons, notre esprit quitte notre corps et s’en va vers la vie suivante, tout comme un hôte quitte une auberge pour aller ailleurs.

Si l’esprit n’est pas le cerveau ni aucune autre partie du corps, qu’est-ce que c’est ? C’est un continuum qui n’a pas de forme et dont la fonction est de percevoir et de comprendre les objets. Étant donné que l’esprit est par nature sans forme, ou non physique, il n’est pas gêné par les objets matériels.

Il est très important d’être capable de distinguer les états d’esprit paisibles de ceux qui ne le sont pas. Comme cela a été expliqué dans le chapitre précédent, les états d’esprit qui troublent notre paix intérieure, tels que la colère, la jalousie et l’attachement désirant, sont appelés « perturbations mentales ». Ce sont les causes principales de toute notre souffrance.

Nous pensons peut-être que notre souffrance est causée par d’autres personnes, par des conditions matérielles difficiles ou bien par la société, mais en réalité elle provient entièrement de nos propres états d’esprit perturbés. L’essence de la pratique spirituelle est de réduire, puis finalement d’éliminer complètement nos perturbations mentales, et de les remplacer par une paix intérieure permanente. Voilà le sens réel de notre vie humaine.

Que la libération de la souffrance ne se trouve pas en dehors de l’esprit est un point essentiel à comprendre. Nous ne pouvons parvenir à la libération permanente qu’en purifiant notre esprit. C’est pourquoi, si nous voulons nous libérer des problèmes et parvenir à la paix et au bonheur qui durent, il est nécessaire d’améliorer notre connaissance et notre compréhension de l’esprit.

Pour approfondir votre compréhension de la nature et des fonctions de l’esprit, vous pouvez lire le livre Comprendre l’esprit

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus

Comment méditer
La retraite de méditation
Un programme de méditation
La pratique de la méditation
La préparation à la méditation
La méditation assise
La pensée bouddhiste
La vérité ultime, la vacuité
La bodhitchitta
La compassion
Le renoncement
Le karma
Qui est Bouddha?
Les enseignements de Bouddha
Bouddha atteint l’illumination
Bouddha s’ordonne moine
Bouddha - témoin de la souffrance
La naissance de Bouddha
Plus
Glossaire de termes bouddhistes
L’art bouddhiste
Le tantra
Livres sur le tantra
Maîtres tantriques
Attachement et tantra
Les quatre classes de tantra
Les quatre puretés absolues
Le dharma
Les livres sur le dharma
Les centres du dharma
La pratique du dharma
La roue du dharma
Le bouddhadharma