Le bouddhisme kadampa

Le site officiel de la Nouvelle Tradition Kadampa
- l'Union Internationale du Bouddhisme Kadampa
Fondateur: Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso

La compassion

Extrait du livre Transformez votre vie par Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso.

La compassion est l’essence même d’une vie spirituelle et la pratique principale de ceux qui ont consacré leur vie à l’accomplissement de l’illumination. C’est la racine des trois joyaux : Bouddha, le dharma et la sangha.

C’est la racine de bouddha parce que tous les bouddhas sont nés de la compassion. C’est la racine du dharma parce que les bouddhas donnent les enseignements du dharma en ayant pour seule motivation la compassion pour les autres. C’est la racine de la sangha parce que c’est en écoutant et en pratiquant les enseignements du dharma, qui ont été donnés par compassion, que nous devenons un sangha, un être supérieur.

Mais précisément qu’est-ce que la compassion ? La compassion est un esprit qui, motivé par l’amour, chérit les autres êtres vivants et désire les délivrer de leur souffrance.

Parfois, c’est par égoïsme que nous souhaitons que quelqu’un soit libéré de ses souffrances, c’est assez courant dans les relations affectives, quand celles-ci sont principalement basées sur l’attachement. Si notre ami est malade ou dépressif, par exemple, nous lui souhaitons un prompt rétablissement afin de pouvoir de nouveau jouir de sa compagnie, mais ce souhait est fondamentalement égocentrique, ce n’est pas une vraie compassion. La vraie compassion repose nécessairement sur l’amour qui chérit les autres.

Nous avons déjà un certain degré de compassion, mais elle est très partiale et limitée. Si ceux de notre famille ou nos amis souffrent, nous avons aisément de la compassion à leur égard, mais il nous est bien plus difficile de ressentir de la sympathie pour ceux que nous trouvons désagréables ou pour des inconnus.

De plus, nous ressentons de la compassion pour ceux qui éprouvent une douleur manifeste, mais pas pour ceux qui jouissent de bonnes conditions, et encore moins pour ceux qui commettent des actions nuisibles.

Si nous voulons réellement réaliser notre potentiel en atteignant la pleine illumination, nous avons besoin d’élargir le champ de notre compassion jusqu’à ce qu’elle embrasse tous les êtres vivants sans exception, tout comme une mère affectueuse ressent de la compassion à l’égard de tous ses enfants, que ceux-ci se comportent bien ou mal.

Cette compassion universelle est le cœur du bouddhisme mahayana. À la différence de notre compassion actuelle, limitée, qui dès à présent se manifeste naturellement de temps en temps, la compassion universelle doit en premier lieu être cultivée en nous entraînant pendant une longue période.

Pour en découvrir plus à propos de la compassion, vous pouvez lire les livres Huit étapes vers le bonheur, La compassion universelle et Trésor de contemplation.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus

Comment méditer
La retraite de méditation
Un programme de méditation
La pratique de la méditation
La préparation à la méditation
La méditation assise
La pensée bouddhiste
La vérité ultime, la vacuité
La bodhitchitta
La compassion
Le renoncement
Le karma
Qui est Bouddha?
Les enseignements de Bouddha
Bouddha atteint l’illumination
Bouddha s’ordonne moine
Bouddha - témoin de la souffrance
La naissance de Bouddha
Plus
Glossaire de termes bouddhistes
L’art bouddhiste
Le tantra
Livres sur le tantra
Maîtres tantriques
Attachement et tantra
Les quatre classes de tantra
Les quatre puretés absolues
Le dharma
Les livres sur le dharma
Les centres du dharma
La pratique du dharma
La roue du dharma
Le bouddhadharma