Le temple national canadien déménage de Mississauga à Toronto. La première étape du déménagement a consisté à descendre les bouddhas de l’autel, les emballer, les entreposer de façon sûre et déménager le temple vers un entrepôt jusqu’à décembre.

Le 12 mai : jour choisi pour descendre les bouddhas de l’autel. Le jour précédent deux élévateurs, 40 feuilles de contreplaqué, plusieurs feuilles de polystyrène et 30 pièces de bois étaient livrés au temple

Tout le monde est arrivé tôt le samedi matin, avec le café de Tim Horton : l’indispensable pour un canadien un samedi matin.

Les statues des cinq lignées de Dordjé Shugdèn sont descendues en premier.

Puis Djé Tsongkhapa et ses fils sont descendus gràce à l’élévateur dans des caisses.

Puis c’est Bouddha – environ 150 kgs rempli. Deux élévateurs étaient reliés et une palette placée entre les fourches de l’élévateur. Au dessus de la palette une feuille de contreplaqué qui sera le bas de la caisse de Bouddha.

Il a fallu plusieurs hommes forts pour soulever le Bouddha du lotus. Une feuille de polystyrène et une pièce d’isorel étaient glissés en dessous quand il était soulevé. Bouddha a été glissé sur l’élévateur avec plusieurs personnes pour lester afin qu’il ne bascule pas. Bouddha était alors emballé avec soin dans la caisse

Tara et Avalokiteshvara furent les suivants. Entre temps, l’emballage est devenu une forme d’art !

Twelve hours and all done

Les cinq lignées de Dordjé Shougdèn resteront au centre Atisha à l’est de Toronto pendant que le temple sera rénové. Les autres bouddhas seront déménagés au nouveau temple de Crawford St, où ils resteront en caisse jusqu’à ce que les rénovations soient terminées en décembre.

Le 2 juin, nous avons déménagé la plupart du contenu du temple et de la maison en entrepôt. Ensuite nous avons fait un vide grenier à la maison de retraite. . .

. . . et, bien sûr, un bon déjeuner dans le jardin !