Le bouddhisme kadampa

la Nouvelle Tradition Kadampa - l'Union Internationale du Bouddhisme Kadampa
Fondateur: Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso

Les centres de retraite internationaux

Les centres de retraite internationaux

Les centres de retraite internationaux sont des centres particuliers qui mettent leurs aménagements à la disposition de ceux qui désirent faire des retraites de longue ou de courte durée.

Qu’est-ce qu’une retraite ?

Dans Le guide du Pays des Dakinis, Guéshé Kelsang explique :

« En retraite, nous cessons toutes les formes de travail et d’activité sans rapport avec la retraite, afin de mettre l’accent sur une pratique spirituelle particulière. Il existe trois sortes de retraites : physique, verbale et mentale.

« Nous faisons une retraite physique quand, avec une motivation spirituelle, nous nous isolons des autres, des activités et des bruits, et que nous nous dégageons des actions inutiles qui sont sans rapport avec la retraite ; nous faisons une retraite verbale quand, avec une motivation spirituelle, nous évitons de parler inutilement et gardons régulièrement le silence ; et nous faisons une retraite mentale, en empêchant les distractions et les fortes perturbations mentales, telles que l’attachement, la colère, la jalousie et une forte saisie de soi de se produire, et en maintenant la vigilance et l’esprit consciencieux.

« Si nous sommes dans une retraite physique et verbale, mais que nous omettions d’observer la retraite mentale, notre retraite n’aura que peu de pouvoir. Une telle retraite peut détendre, mais si nous n’empêchons pas la venue des fortes perturbations mentales, notre esprit ne sera pas en paix, même au cours de la retraite. Toutefois, observer une retraite physique et verbale nous aidera à observer une retraite mentale et c’est pour cette raison que Shantidéva fait l’éloge des deux premières sortes de retraite dans Le guide du mode de vie d’un bodhisattva ».

© 2015 All rights reserved worldwide
Registered charity 1015054