Le bouddhisme kadampa

Le site officiel de la Nouvelle Tradition Kadampa
- l'Union Internationale du Bouddhisme Kadampa
Fondateur: Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso

S’en remettre à un guide spirituel

Extrait du livre de Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso, Grand trésor de mérite.

« Toutes les écoles de bouddhisme conviennent que la pratique du gourou yoga, c’est-à-dire s’en remettre à un guide spirituel, est la racine de la voie spirituelle et la fondation de tous les accomplissements.

Nous pouvons comprendre cela à partir de nos expériences ordinaires. Par exemple, si nous voulons acquérir certains talents, être doués dans un sport particulier ou apprendre à bien jouer d’un instrument de musique, nous chercherons naturellement un enseignant qualifié pour qu’il nous l’enseigne. En suivant l’exemple de notre enseignant et en mettant ses instructions en pratique avec sincérité, nous accomplirons finalement notre objectif et deviendrons exactement comme notre enseignant. Si s’en remettre à un enseignant qualifié est nécessaire pour atteindre de tels buts mondains, est-il nécessaire de préciser jusqu’à quel point cela est encore plus important en matière d’accomplissements spirituels, tels que la libération ou l’illumination ?

Il y a deux courants principaux à l’intérieur du bouddhisme : le hinayana, ou petit véhicule, et le mahayana, ou grand véhicule. Dans les deux, la pratique qui consiste à s’en remettre à un guide spirituel est fondamentale.

Selon le hinayana, il faut considérer notre guide spirituel comme étant semblable à un bouddha et, avec un esprit de foi et de dévotion, lui offrir des cadeaux, le servir et lui rendre sa bonté en suivant ses conseils et en mettant ses instructions en pratique.

Selon le mahayana, cependant, il faut considérer notre guide spirituel comme étant un véritable bouddha et, avec un esprit de foi, s’en remettre à lui avec sincérité, en pensée et en action.

Nous pouvons donc voir que tout entraînement spirituel, qu’il soit hinayana ou mahayana, du soutra ou du tantra, dépend d’être guidé et de recevoir les bénédictions d’un guide spirituel qualifié.

Les qualités d’un guide spirituel pur

Un guide spirituel pur doit avoir d’authentiques accomplissements spirituels, maintenir une lignée pure, chérir le bouddhadharma et donner avec amour et compassion des enseignements sans erreur à ses disciples. Si nous rencontrons un tel guide, considérons-nous comme très fortuné. Il faut développer notre foi en lui et nous en remettre à lui avec sincérité en pratiquant avec pureté ce qu’il enseigne.

Guéshé Potawa dit que si un disciple pur rencontre un guide spirituel pur, il ne lui sera pas difficile de parvenir à l’illumination.
Notre esprit est comme un champ, les instructions de notre guide spirituel sont comme des graines semées dans ce champ et notre foi en notre guide spirituel est comme l’eau qui fait germer ces graines. Si ces trois conditions sont réunies, nous allons rapidement et facilement récolter une riche moisson de réalisations du dharma. Si, pour le moment, nous n’avons pas encore réuni ces conditions, prions pour les trouver à l’avenir.

Une fois que nous avons rencontré un guide spirituel qualifié, la manière de s’en remettre à lui est fondamentalement très simple. Tout ce que nous avons à faire, c’est développer notre foi en lui et mettre ses instructions en pratique du mieux que nous le pouvons. Si nous agissons ainsi, nos réalisations du dharma vont naturellement grandir et nous atteindrons rapidement l’illumination.

Considérons notre guide spirituel comme une mère qui prend soin de nous et nous chérit, comme un père qui nous procure tout ce dont nous avons besoin et nous protège des dangers, comme la lune qui apaise la brûlure des perturbations mentales dans notre continuum mental, comme le soleil qui dissipe l’obscurité de l’ignorance dans notre esprit, et comme un bienfaiteur qui nous donne le cadeau inestimable du dharma avec bienveillance.

Rencontrer un guide spirituel pleinement qualifié a infiniment plus de sens que de posséder des richesses externes. Notre guide spirituel est notre véritable bienfaiteur. Il nous donne la richesse intérieure de la discipline morale, de la concentration et de la sagesse, et nous conduit finalement à la félicité suprême de la pleine illumination.

Si nous sommes dépourvus de ces réalisations intérieures, même si nous avons d’immenses richesses matérielles, nous sommes en réalité démunis. Par contre, si en nous en remettant à un guide spirituel, nous développons les réalisations des étapes de la voie de l’illumination à l’intérieur de notre continuum mental, nous allons être vraiment riches, même si nous n’avons aucun bien matériel.

Par conséquent, ne soyons pas préoccupé par la richesse et le développement extérieurs, mais consacrons toute notre énergie à nous en remettre avec sincérité à un guide spirituel pleinement qualifié. »

Le bouddhisme

Pour en savoir plus

Comment méditer
La retraite de méditation
Un programme de méditation
La pratique de la méditation
La préparation à la méditation
La méditation assise
La pensée bouddhiste
La vérité ultime, la vacuité
La bodhitchitta
La compassion
Le renoncement
Le karma
Qui est Bouddha?
Les enseignements de Bouddha
Bouddha atteint l’illumination
Bouddha s’ordonne moine
Bouddha - témoin de la souffrance
La naissance de Bouddha
Plus
Glossaire de termes bouddhistes
L’art bouddhiste
Le tantra
Livres sur le tantra
Maîtres tantriques
Attachement et tantra
Les quatre classes de tantra
Les quatre puretés absolues
Le dharma
Les livres sur le dharma
Les centres du dharma
La pratique du dharma
La roue du dharma
Le bouddhadharma