Le bouddhisme kadampa

la Nouvelle Tradition Kadampa - l'Union Internationale du Bouddhisme Kadampa
Fondateur: Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso

La prise des préceptes

La prise des préceptes

L’essence de la pratique est de prendre huit préceptes et de les observer avec pureté pendant vingt quatre heures.

En faisant cette pratique encore et encore, nous nous familiarisons avec la pratique de la discipline morale et donnons ainsi une grande signification à notre vie humaine.

En pratiquant la discipline morale de cette manière, nous recevons de nombreux grands bienfaits. Cette pratique nous aide à résoudre les problèmes de cette vie en évitant les causes de la souffrance, et elle crée les causes de renaissances fortunées dans nos vies futures et nous protège par conséquent des souffrances d’une renaissance inférieure.

En particulier, du fait qu’elle est accomplie avec la motivation de bodhitchitta, cette pratique est très puissante pour purifier le karma négatif. Elle accumule une vaste collection de mérite et crée la cause pour que nous atteignions le bonheur insurpassable de l’illumination.

Nous devons d’abord recevoir ces préceptes d’un précepteur qualifié, puis nous pouvons les prendre tout seul aussi souvent que nous le souhaitons. Les instructions sur ces deux méthodes sont inclues dans cette sadhana.

Si nous désirons prendre l’essence de cette précieuse vie humaine, il faut nous efforcer de faire cette pratique aussi souvent que nous le pouvons.

Une explication de la pratique

Lorsque nous prenons les huit préceptes mahayanas, nous promettons explicitement de nous abstenir, de huit actions pendant vingt-quatre heures :

  1. tuer
  2. voler
  3. l’activité sexuelle
  4. mentir
  5. prendre des intoxicants
  6. manger après le déjeuner
  7. s’asseoir sur un trône ou un siège élevé ou luxueux
  8. porter des bijoux, du parfum, etc., et chanter, danser et ainsi de suite.

Ces huit actions sont cependant purement symboliques, car nous promettons en réalité de nous abstenir de toutes les actions non vertueuses pendant vingt-quatre heures.

Prendre et observer ces préceptes est une pratique de purification spéciale. Bouddha réalisa que toute la souffrance des êtres vivants venait de leur karma négatif antérieur et à cause de cela il enseigna des pratiques spéciales de purification.

Pour purifier notre karma négatif, nous devons pratiquer les quatre pouvoirs d’opposition : le pouvoir de la confiance, le pouvoir du regret, le pouvoir de l’antidote et le pouvoir de la promesse. Ils sont expliqués en détail dans La voie joyeuse. Ici, nous pratiquons surtout le pouvoir de la promesse, en promettant de ne pas commettre à nouveau les actions non vertueuses.

Cette promesse peut se faire à différents niveaux. Nous pouvons promettre de ne pas commettre d’actions non vertueuses jusqu’à la fin de nos jours, ou pendant un an, un mois, une semaine ou, dans ce cas présent, pendant un jour.

Si nous parvenons à garder nos actions du corps, de la parole et de l’esprit pures, pendant un jour, nous pourrons continuer un deuxième jour, puis un troisième et ainsi de suite, jusqu’à ce que finalement nous arrivions à observer tout le temps une discipline morale pure.

ISi nous pouvons garder tous le temps nos actions du corps, de la parole et de l’esprit parfaitement pures, nous aurons accompli le Pays pur. Avec un corps pur et un esprit pur, il n’y a aucune base pour éprouver la souffrance, au lieu de cela, nous éprouverons un bonheur sans fin venant de l’intérieur..

Nous voulons tous être heureux, vivre dans un environnement pur avec des amis purs, des plaisirs purs et ainsi de suite, mais cela est impossible à atteindre tant que nous aurons du karma négatif dans notre esprit.

Pour purifier notre karma négatif, il est donc nécessaire de faire confiance à l’habile méthode de Bouddha. Cette pratique est très simple et ne dure qu’un jour à la fois, mais elle nous apportera de très grands résultats.

© 2015 All rights reserved worldwide
Registered charity 1015054